«

»

Formuler des demandes claires

En tant que manager ou dirigeant, il arrive, parfois, que nous soyons surpris de ne pas être exaucé. Nous avons demandé quelque chose à un collaborateur, sans succès. Soit nous n’obtenons pas de réponse, soit le résultat n’est pas celui attendu. Pourquoi? Parmi les raisons possibles, intéressons-nous à celle-ci : la demande n’était pas claire.

Un exemple ?

« Pour la prochaine réunion générale je voudrais que quelqu’un présente notre département. Merci. »

Il s’agit bien d’une demande, sous forme de voeu. Sera-t-elle satisfaite ?

Le problème :vous l’avez deviné, personne n’a été désigné, personne ne se sent concerné. La demande n’est pas directe.

Loi bien connue : si une tâche (de surcroît perçue comme peu motivante) est du ressort de plusieurs collaborateurs de l’équipe, et qu’on ne l’attribue à personne, ne comptez pas qu’elle soit effectuée.

Les résultats :

Lucky Unlucky
Un de vos collaborateurs très motivé prend l’action
et s’engage de lui-même.
Personne n’a réagi et vous laissez la réunion se terminer sans engagement de personne.
Vous auriez aussi bien pu envoyer votre demande dans l’espace.
Résultat : ça sera fait. Résultat : ce ne sera pas fait.

La bonne pratique : Faire une demande directe, au lieu d’un souhait.

Essayons encore :

« Pour la prochaine réunion générale je voudrais que quelqu’un présente notre département.Qui peut me faire ça ? (…) Toi Félix ? Ok, je te remercie. »

On dirait que c’est mieux parti : ici un feedback positif a été donné par Félix.

La meilleure pratique : Aller au bout de la demande !

Ajouter : « Tu peux nous envoyer une première version de ta présentation en fin de semaine ? »

Pourquoi ? Pour l’engagement. C’est un des leitmotivs du coach, que le manager peut utiliser avec succès : une fois l’action décidée, un coach ne laisse pas son coaché partir sans s’être un minimum engagé avec une date de réalisation.

Y a-t-il d’autres points importants pour formuler une demande claire et directe ?

Prenons un autre exemple :

« Tu pourras me faire un petit topo à l’occasion sur les produits concurrents? »

Votre attente : un document de 15 à 20 pages, format Powerpoint, d’ici 3 jours.

Ce que vous allez obtenir : variable selon le collaborateur, toutes les nuances entre rien et ce document de 20 pages, peut-être même plus de pages, voire beaucoup trop de pages.
Le document répondra-t-il à vos attentes ?

Deux points sur ce message :
- préciser nos attentes quantitatives et qualitatives, ainsi qu’un délai augmente nos chances de voir ces attentes satisfaites. Alors pourquoi faisons-nous parfois l’économie de cette précision ? Quels bénéfices ?
- un « petit » topo : minimiser notre demande pour faire passer la pilule c’est risquer d’être insatisfait.

Conclusion :
Les clés de la réussite sont proches de celles qui permettent de passer un message (lire l’article).

Pour formuler une demande claire et être exaucé :

    • Y croire
    • Préciser ses attentes (quantité, qualité, délai…)
    • Donner de la motivation et du sens
    • Impliquer l’interlocuteur
    • L’amener à s’engager
    • Le remercier

A vous de jouer !

photo by René Ehrhardt on Flickr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.