«

»

Libres de nos mouvements

Vous me demandez souvent pourquoi j’ai choisi le colibri. Aujourd’hui j’ai envie de vous en parler davantage, vous parler de ce rêve que je poursuis avec le coaching, rêve personnel et avec l’autre, avec les autres. C’est un rêve doux et euphorique, un rêve de liberté de mouvements et de liberté d’être :
Et si nous étions, vraiment, libres de nos mouvements ?
Et si plus rien n’arrêtait nos élans ?


C’était un été, dans le Dakota du Nord. Une maison comme il y en a tant dans ces grandes plaines, un repas dans une famille amie, un moment paisible. Soudain quelque chose m’interpelle, un flash en vision périphérique. Quelque chose est passé devant la fenêtre, très vite. Je regarde à nouveau et reste médusée devant un minuscule objet volant non identifié, en vol stationnaire devant une mangeoire suspendue. Un oiseau ? Non ce ne peut pas être un oiseau, aucun oiseau ne vole comme ça. « What is this ? » je demande à la grand-mère, impatiente de savoir. « Oh it’s just our hummingbird », répond-elle. Et elle m’explique qu’il vient boire de l’eau sucrée, là, dans cet abreuvoir pour hummingbird. Tout simplement. Je m’empresse de chercher la traduction de hummingbird, et découvre que je viens de faire connaissance avec le colibri.

Depuis ce jour d’été, ce petit animal magique m’a tenu compagnie : il est devenu ma mascotte. En provençal, mascoto veut dire sortilège. Intéressant.

Ce qui me fascine absolument, et ce qui me touche chez le colibri, c’est

sa liberté de mouvements.

 

 

Cet oiseau rare se meut dans l’air sans aucune contrainte. En toutes directions, sur place en apesanteur et même en arrière. Les films au ralenti le montrent dans des danses fascinantes : voltigeur à plumes, agilité sublime.

Cette liberté de mouvements, nous avons des raisons d’en être privés dans nos quotidiens d’humains.

Contraintes personnelles, professionnelles, injonctions, normes, codes sociaux, mais aussi manque de confiance, croyances, peurs… de nombreux facteurs nous empêchent d’agir comme nous aimerions. Nous empêchent, aussi, d’être ce que nous sommes.
Nous avons bien des raisons d’être privés de cette liberté, oui…  mais nous avons aussi le choix de la (re)conquérir.

Pourquoi certains d’entre nous se déplacent-ils dans l’existence avec une facilité de danseurs, tandis que d’autres sont toujours gênés aux entournures ? Nature, éducation ? Ou évolution de soi  ?

En regardant le colibri je sais pourquoi je suis là. Pourquoi je suis coach. Pourquoi je me lève le matin.

C’est bien cela qui me fait vibrer : vous aider à vous libérer de vos barreaux intérieurs, de vos freins, de ce qui vous coince, vous limite ou simplement vous gêne aux entournures. Ces limites invisibles sont, pour moi, bien plus redoutables que les limites physiques.

On dit souvent que le coaching redonne le Pouvoir et la Permission, cela fait sens pour moi. Apporter ce droit à être, apporter cette confiance à faire, restaurer le pouvoir d’agir, bridé si souvent par les « il faut tu dois » et par ces limites que nous avons laissées s’installer en nous.

La liberté de mouvements, c’est aussi la grâce, le geste délié et léger, facile, harmonieux.
Oui, la facilité… vous ne trouvez pas ça magnifique ? Faire les choses avec aisance parce que c’est notre talent naturel.

Dans cette liberté du geste, il y a au fond une liberté à être. Notre essence s’écoule alors librement comme le fleuve dans son lit, sans gêne. Naturellement.

Oh, je soupçonne bien que ce colibri me fascine aussi un peu par sa vitesse : moi l’éternelle impatiente qui rêve de téléportation et fais des cauchemars où je cours de toutes mes forces sans pourtant avancer d’un pouce !

Mais surtout c’est sa grâce que je salue et qui m’inspire dans mon évolution personnelle et dans mes accompagnements de coaching.

Grâce, agilité, équilibre, fluidité. Légèreté et puissance aussi, virtuosité dans sa propre discipline de danseur des airs. Harmonie comme quand tout est à sa juste place.

Nous savons parfois être ainsi. Nous avons exprimer le meilleur de nous-même en toute liberté.

Alors je garde au coeur ce colibri comme un idéal et un guide, et je n’oublie pas qu’il se nourrit, lui, du nectar des fleurs : de l’Essentiel.

 

4 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. Patty

    Il me parait essence – ciel de savoir pourquoi on a un jour décidé de nommer (donner du sens – direction, signification, et ça parle aussi du corps- 5 ou 6 ou 7 sens) car nommer c’est identifier, re- co- naitre…
    il est tout aussi essence -ciel de pouvoir le partager….ici par écrit ou le transpirer dans ses pratiques et sa façon d’être.

    Donc un grand merci ! à très bientôt

    1. Karine

      Bonjour Patty

      Merci à vous pour cet écho très poétique et plein de sens (dommage qu’on n’y puisse ajouter d’S visible, à celui-ci).
      Je suis très touchée, que dire de plus !
      Merci et à très bientôt

  2. Christophe

    Karine,
    Quel plaisir que de connaitre la genèse symbolique de ton parcours. J’ai appris grâce à toi les caractéristiques de ce merveilleux petit animal.

    Je partage pour l’occasion ma propre symbolique de notre beau métier. J’ai découvert que la goutte d’eau tombant sur une surface liquide me représente bien.

    – Elle tombe quand elle doit tomber et génère des ondes de propagation à l’infini.
    – Elle est discrète mais se faufile n’importe où.
    – Elle créé de la nouveauté dans un environnement déjà connu.

    Tant qu’elle ne fait pas déborder le vase, c’est OK :-))

    A bientôt

    1. Karine

      Hello Christophe,

      Merci beaucoup pour ton retour, et ce que tu partages ici avec nous !
      Ton symbole de la goutte d’eau est riche de sens, et je le trouve en plus très esthétique. L’eau arrive par ailleurs toujours dans le sens de la pente, avant de tomber à la verticale sur une surface. Le cours naturel des choses, pas toujours confortable mais toujours juste…
      Quelle belle image pour un coach !

      A bientôt,
      Karine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.