«

»

Managers, surveillez vos mots

Managers, surveillez votre vocabulaire !
En tant que manager, quels mots employez-vous quand vous adressez régulièrement à vos collaborateurs? Jargon, ton familier, anglicismes, dans une communication ou un échange : le champ lexical du leader donne le ton et convoie une vision partagée. Il influence la motivation des équipes, l’envie ou non de vous suivre.
Si le vocabulaire managérial repose sur un socle commun aux entreprises, vous avez cependant le choix des mots les plus pertinents pour servir vos objectifs. Petit voyage au pays de la langue des managers.

Marc passe un message fort à Eric, directeur de clientèle, au sujet d’un client qu’il faut absolument garder :

Je veux que tu blindes ce projet et que tu tiennes ton client. C’est vraiment stratégique pour nous.

Question : que vous évoque ce vocabulaire ?

Le champ militaire, en effet. On croirait un siège, dans lequel on tient le client captif contre son éventuelle fuite ou les assauts de la concurrence.
Et pourtant ce langage est courant chez les managers, d’où le focus de cet article.

D’où vient ce vocabulaire ?

Il semble avoir envahi nos entreprises depuis les années 80, en même temps que la stratégie d’entreprise s’inspirait de plus en plus de la stratégie militaire : conquérir, défendre, survivre en milieu (marché) hostile.
(Lire notamment Bruno Jarrosson, Cent Ans de management, Dunod, 2004)

Florilège du vocabulaire militaire en entreprise (cochez les mots que vous avez déjà entendus dans un contexte pro) :

Un service ou un produit : vaisseau amiral, char d’assaut, tête de pont

Une équipe : machine de guerre, armada, s’engager, mobiliser, moral des troupes

Des locaux : QG, war room, bunker (entendus en agence de communication)

Des actions : blinder, bétonner, verrouiller, sécuriser, tenir son client, checker, envoyer un skud

Des stratégies : plan d’attaque, être offensif, être en conquête, lancer une campagne, fenêtre de tir, opération commando, défendre son territoire, veille stratégique

Un marché : viser la cible, attaquer des nouveaux marchés, guérilla marketing, embush marketing

De la gestion : objectifs opérationnels, pilotage, task force, impact, crash

Un vocabulaire très connoté qui a envahi les bureaux par contagion et devient presque commun.

Que dit ce vocabulaire de nos métiers et de nos valeurs d’entreprise ?

A la guerre comme à la guerre, la réussite passe par la destruction des concurrents, vus comme des adversaires.
Point de coopération possible, ni partenariats ni bonne intelligence. Est-ce bien là le message que vous voulez faire passer ?

Les valeurs associées à ce vocabulaire sont au minimum la compétition, la supériorité, la force, l’intelligence, l’énergie, la rapidité.
Des valeurs à l’extrémité de la tendance Yang, sans une once de Yin.
En allant plus loin, c’est violence, destruction, complète sécurité, contrôle.

Ce parler militaire séduit sans doute les managers et dirigeants par sa franchise et son efficacité.
Mais quelle image donne-t-il aux collaborateurs ?

Quel impact sur la motivation et l’envie ?

N’oublions pas l’importance du sens dans la motivation intrinsèque.

Si votre objectif est « galvaniser les troupes et qu’elles marchent au pas », vous êtes en bonne voie – à condition cependant de recruter les recrues idoines !

Si vous cherchez la motivation individuelle, l’engagement à vos côtés, vérifiez que votre sémantique est adaptée à votre équipe.
Leur motivation intrinsèque réagit peut-être mieux à un vocabulaire plus coopératif, centré sur des valeurs plus pacifiques.

ex : Jeanne est une empathique qui aime les échanges et le travail en équipe. Ce qui la motive, c’est la créativité en groupe, sortir de nouveaux produits très innovants en combinant les idées de différentes personnes.
Si vous lui demandez d’être « offensive et de créer un produit qui soit une machine de guerre », vous ne parlez probablement pas sa langue.
Conséquence : elle vous écoute mais ne vous suivra pas.

Comment remplacer le langage militaire tout en gardant l’efficacité?

Pensez au … sport !
Le sport rassemble les valeurs citées plus haut, mais sans la destruction de l’adversaire.
En migrant du champ de bataille au terrain de rugby, vous gagnez en empathie et en humanité.

Et ça tombe bien : ce n’est pas une troupe que vous avez, mais une équipe.
Pour renforcer sa cohésion, rien de tel que des valeurs fédératrices. C’est ce qui soude les sportifs sur le terrain : des couleurs, un nom, des valeurs, un slogan.

En pratique, ça donne quoi ?

Quelques exemples :

Ne plus dire : « Soyez offensif, ce produit doit être une machine de guerre ! »
Dire : « Travaillons ensemble pour que ce produit gagne la course haut la main ! »

Ne plus dire : « Il va falloir remonter le moral des troupes pour aller attaquer de nouveaux marchés. »
Dire : « Il va falloir aider l’équipe à retrouver sa motivation pour aller chercher/gagner de nouveaux marchés. »

Conclusion :

Soyez attentif à votre sémantique. Le champ lexical convoie du sens, soyez sûr qu’il est conforme à votre intention et en ligne avec vos objectifs. Ne pas se laisser contaminer par la culture dominante si elle ne convient pas à notre activité ; être conscient de son vocabulaire pour mieux l’adapter à ses objectifs.

Terminons sur cet extrait de La tirade des nez (acte I, scène 4)
de Cyrano de Bergerac (Edmond Rostand – 1897)

Respectueux : « souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
Militaire : « pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »

A vous ! Questions de coach :

Faites-vous attention à votre vocabulaire quotidien ?

  • Quels mots employez-vous quand vous menez les équipes?
  • Et quand vous cherchez à les engager davantage?
  • Ce vocabulaire est-il en ligne avec vos valeurs et vos objectifs ?

La réponse est en Vous !
Et pour passer à l’action, pensez au Coaching…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.