«

« Essaye encore ! Déjouer les pièges relationnels au travail »

Essaye encore ! Déjouer les pièges relationnels au travail - Estelle Boutan et Karine AubryVous trouvez que les articles se sont faits plus rares en 2016 sur l’Oeil du Kolibri ? C’était pour une bonne cause : la rédaction d’un livre avec ma consoeur Estelle Boutan (blog Palo Alto et Cie), consacré à la résolution des difficultés relationnelles en entreprise. En avant-première, chers lecteurs, j’ai le plaisir de partager avec vous quelques infos et extraits d’ « Essaye encore » qui sort le 7 février !

Au fil des cas que nous avons rencontrés en coaching de dirigeants et managers, a germé l’idée d’écrire un ouvrage donnant à chacun des clés pour déjouer les pièges relationnels.

Manque de légitimité d’un manager ? Opposition de l’équipe ? Patron exigeant ? Communication compliquée ? L’approche de Palo Alto, systémique et paradoxale, nous offre une précieuse prise de recul pour imaginer des solutions nouvelles.

Essaye encore ! est un ouvrage pratique et pragmatique, qui propose de regarder comment chaque problème relationnel fonctionne afin d’en casser le cercle vicieux avec un marteau plutôt simple : arrêter de faire ce qui ne fonctionne pas (et qui aggrave la situation). Nous vous emmenons pas à pas à la découverte de cette approche appliquée à des cas récurrents en entreprise.

Dans la première partie du livre, nous suivons les (més)aventures d’Erick Nume, manager très impliqué. Extrait :

Avec la meilleure volonté possible, ce manager échoue à améliorer la qualité de travail de son équipe, et même, il semble que la situation s’aggrave. Le feedback semble indiquer que ce qu’il fait ne fonctionne pas. Et pourtant, M. Nume continue d’essayer…

Comme le dit Jacques Prévert avec humour : “Si quelqu’un vous dit : « Je me tue à vous le répéter », laissez-le mourir.” C’est un peu ce que répond l’équipe, par son attitude, à ce manager.

Dans la seconde partie, nous explorons 12 pièges relationnels et leur résolution, autant d’histoires savoureuses et instructives. Extraits :

Un peu comme un montagnard qui ne parlerait que des sommets conquis, mais n’évoquerait ni le chemin, ni les charges à porter, ni les contraintes de la météo, les repas au camp de base, ni encore l’ambiance de la cordée, Larrie enchaîne les faces Nord sans broncher.

Il est comme un sherpa silencieux à qui l’on peut tout demander, en somme ! Les sherpas peuvent porter jusqu’à 110 kilos, les fourmis portent 60 fois leur poids, et lui Larrie, jusqu’à quel poids va-t-il accepter d’avancer en faisant taire ce qu’il vit ?

Cela ne fonctionne pas mais Agnès n’imagine pas comment faire autrement, puisque pour elle, elle est la manager et il doit “obtempérer”. “Le plus farouche orgueil naît surtout à l’occasion d’une impuissance”, écrivait Paul Valéry. Elle-même vis-à-vis de son manager est très docile et respectueuse, dans une relation complémentaire chef-collaborateur. Elle tente donc de reproduire cela avec ses propres collaborateurs ; et Laurent est ce grain de sable, cet “os” qui la fait douter de réussir à s’imposer comme manager.

Métaphores, anecdotes et citations illustrent ces histoires singulières où chacun pourra puiser une clé, une inspiration.

Nous espérons que les lecteurs trouveront autant de plaisir et d’intérêt à lire Essaye encore ! que nous en avons eu à l’écrire !

Essaye encore ! paraît le 7 février 2017 aux éditions Enrick B, dans toutes les bonnes librairies.

L’acheter : Fnac | AmazonDecitre | La Librairie.comChapitre | Chapitre BelgiqueFuret du Nord | Cufay | Un livre sur l’étagère | Babelio
Version numérique : Numilog
Et au Québec : version numérique chez Archambault | chez Renaud-Bray

A lire : Estelle Boutan en parle sur son blog.

 

 

8 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. NOEL

    Je vais m’empresser de l’acheter…

  2. monsieurjojo

    Bonjour Karine,

    Prévoyez-vous une version numérique ?

    A bientôt,
    Johann

  3. Karine

    Merci de vos commentaires ! Une version numérique est en vente dans toutes les librairies en ligne. Par exemple ici :Essaye encore ! sur Nolim
    Et pour nos amis du Québec : Essaye encore ! version numérique sur Archambault

  4. Cédric

    Bonjour.

    Je ne connaissais pas NoLim. Ils fournissent de EPUB avec DRM;
    Je n’ai jamais utilisé de Epub avec DRM sur ma tablette neuve.
    Me voilà bien embêté pour lire l’EPUB acheté avec empressement.
    Si vous avez d’autres librairies qui utiliseraient le water-marking (tatouage) plutôt que le verrouillage numérique,
    ce serait bien de le conseiller à vos lecteurs.

    Merci

    Cédric

    1. Cédric

      Je découvre les epub protégés.
      … J’ai donc
      * téléchargé le fichier .acsm de description de protection depuis mon ordi. (depuis mon achat chez Nolim)
      * téléchargé Adobe Digital Edition sur l’ordi.
      * créé un compte Adobe ID (la confirmation est buggée. Il faut deviner que votre ID Adobe= votre email. Pas possible de choisir un mot de passe qui ne contienne pas de caractère spécial)
      * récupérer le fichier epub.
      * branché ma liseuse sur le port usb. Transféré le fichier epub.
      * Constaté que ma liseuse ne lisait pas le fichier protégé.
      Autant vous dire que l’expérience utilisateur est affreuse. C’est parce que je suis informaticien que j’ai fait tout ça.

      Mme Aubry, bon courage pour vendre le livre en version numérique.
      Lecteurs : Franchement, préferez la version Papier.

      1. admin

        Bonjour Cédric,
        Bravo pour votre persévérance, je suis vraiment navrée de cette mauvaise expérience… Si même un informaticien doit se battre pour lire le livre acheté… !

        Je découvre aussi les livres numériques à l’occasion de la sortie du nôtre. J’ai remonté le problème à notre éditeur qui en fait par à son diffuseur numérique, dès que j’ai un retour je vous le fais suivre.
        Apparemment chaque libraire protège ses fichiers à sa façon.

        A suivre !

  5. Cédric

    Bonjour Karine.
    Merci pour votre réactivité. J’ai bien recu le retour de votre éditeur. Merci.
    J’ai une bonne nouvelle : Ca y est, j’ai pu installer votre livre très facilement sur ma liseuse.
    Après relecture de la documentation de ma liseuse. J’ai fait un glisser-déposer depuis Adobe Digital Edition vers ma liseuse connecté en USB. (Hier je faisais un glisser-déposer depuis l’explorateur de fichier)

    Ma liseuse est une TEA Ultra, ce qui est assez atypique. J’image que les lecteurs qui utilisent une Kobo en passant par FNAC et une Kindle (Amazon donc) bénéficieront d’une solution bien mieux intégrée.
    Sinon l’achat par Nolim fonctionne, bien qu’il faille passer par un ordinateur et le logiciel Adobe Digital Editions.

    Je vais pouvoir lire votre livre durant mes trajets en métro.
    Si d’autres lecteurs ont des soucis d’installations, je m’éfforcerais d’y répondre. Je suis notifié aux réponses à ce commentaire par email.

    Au plaisir de vous lire.
    Cédric

    1. Karine

      Avec du retard, merci beaucoup Cédric pour ce retour et ces précisions bien utiles pour les lecteurs numéristes !
      :)
      Karine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.